# Économie

Cinq conseils pour prendre des habitudes plus écologiques

Publié le 5 septembre 2022 à 22h00

Femme rénovant une chaise en bois
Femme rénovant une chaise en bois

Consommation, mobilité, énergie sont autant de choix faits au quotidien qui ont un impact écologique. En prenant quelques bonnes habitudes, pas à pas, il est possible de faire la différence en se faisant du bien à soi, mais aussi à la planète. 

Limiter ses déchets en achetant plus intelligemment 

Un des enjeux de la crise climatique est de limiter ses déchets. Bien prévoir ses courses et ses menus en avance permet de n’acheter que le nécessaire et de ne pas céder à des achats compulsifs qui vont traîner ou finir à la poubelle. Comme ce kit à sushi acheté durant le confinement et qui avait pourtant l’air simple mais passe depuis sa vie au placard : était-ce un bon achat ? Pas si sûr. Réfléchir à ses achats en amont, comme le propose la méthode BISOUS, permet de limiter ses déchets. Autre astuce : le vrac ! Dans de nombreuses enseignes, il est désormais possible de faire ses courses façon zéro déchet avec des produits disponibles au poids. Choisir les justes quantités, les stocker dans des bocaux recyclés une fois arrivé à la maison, c’est bon pour le porte monnaie et la planète !

Miser sur la seconde main pour moins gaspiller 

La seconde main, c’est super ! On trouve de tout : électroménager, vêtements, livres et ameublement souvent en très bon état, voire quasiment neuf. En ligne, en brocante, en recyclerie, il existe de multiples canaux pour vous équiper. En plus de donner une nouvelle vie à ces objets du quotidien, le vintage est très tendance. Surtout, cela permet de moins gaspiller en achetant du neuf : c’est un cercle vertueux ! 

Réparer

Le grille-pain fait des siennes ? Le four tout neuf refuse de s’allumer et vous n’êtes pas bricoleur pour un sou ?  Ne vous jetez pas sur votre ordinateur pour vous empresser de les remplacer , il existe des solutions rapides pour réparer votre appareil. Cherchez plutôt une recyclerie ou un repair-café ! Des associations peuvent aussi intervenir comme Lulu dans Ma Rue et vous envoyer un Lulu-Bricoleur à la rescousse. S’il est nécessaire d’acheter neuf, il existe depuis 2021 l’indice de réparabilité : un outil hyper utile au moment de l’achat pour éviter l’obsolescence programmée et s’assurer qu’au prochain pépin, vous pourrez sauver votre appareil. 

Louer ses outils

Saviez-vous qu’une perceuse sert en moyenne 12 minutes dans sa vie ? Un investissement onéreux et pas très rentable en somme. Il existe désormais des sites de location et même des bibliothèques d’objets où il est possible d’emprunter des outils et des appareils pour une utilisation ponctuelle. L’économie du partage c’est pratique et économique !

Réduire son empreinte numérique

Économiser l’eau et l’énergie est un conseil clé pour être plus écolo mais qu’en est-il de notre consommation digitale ? 47% des émissions de gaz à effet de serre générées par le numérique proviennent des équipements des consommateurs selon l’ADEME. Pour limiter son empreinte numérique, il est conseillé d’alléger au maximum ce qui relève du cloud (supprimer ses mails inutiles, stocker sur un disque local), éteindre ses appareils (de son ordinateur à sa box) ou encore limiter les emails trop lourds (signature, pièces jointes, trop de personnes en copies…).

Autrice : Carla P

Crédit Photo : fotostorm

Partager