# Fêtes 2022

Les bons conseils pour s'engager durant les fêtes

Publié le 28 novembre 2022 à 23h00

Bénévoles pour une oeuvre caritative au moment de Noel
Bénévoles pour une oeuvre caritative au moment de Noel

La période des fêtes de fin d’année est un temps fort pour les ONG et associations. Particulièrement cet hiver, qui s’annonce difficile pour les populations les plus fragiles. Comment se mobiliser et que faut-il savoir avant de s’engager pour une bonne cause durant cette période ? 

Le mois de décembre est un moment de joie, de partage et de convivialité. Mais c’est aussi une période compliquée pour les populations précaires et les associations qui leur viennent en aide. Si vous aviez dans l’idée de faire du bénévolat à Noël, c’est le moment de se lancer ! 

Comme il n’est pas toujours simple de s’y retrouver, L’avenir a du bon a discuté avec Houria Taheb, secrétaire générale de la fédération de Haute-Garonne et membre du bureau national, chargée de la santé au Secours Populaire. En vingt-trois ans de métier, après avoir elle-même débuté comme bénévole, elle a bien voulu nous livrer quelques conseils pour se mobiliser auprès de causes qui tiennent à cœur.

Un hiver qui s’annonce crucial 

Fondé en 1945, le Secours Populaire a des antennes sur l’ensemble du territoire français pour venir en aide aux individus en situation de précarité. Toute l’année, Houria Taheb et ses collègues réfléchissent et échangent sur toutes les pratiques de solidarité au niveau national et sur des champs variés comme l'accès aux vacances, au Droit, au logement ou à la culture mais cette année s’annonce décisive. « Je pense qu’il faut être plus que jamais engagé et solidaire. Cette crise risque de toucher énormément de personnes, y compris celles qui ne venaient pas habituellement au Secours Populaire. Il faut donc qu'on mette les bouchées doubles pour une année qui s’annonce exceptionnelle. » explique Mme Taheb.

Toute aide est la bienvenue et inconditionnelle

Tout d’abord, il faut rappeler que dans le bénévolat, il n’y a aucune condition d’engagement. Au contraire, il s’agit de donner un peu de son temps dans la mesure du possible : une heure, un après-midi ou même plusieurs fois par semaine. Il existe autant de missions que de configurations possibles. « Deux, trois heures de temps accordé, c'est déjà beaucoup pour nous. Il ne faut pas penser que parce qu'on a qu'une demi-journée à donner pendant les deux semaines de vacances, ça ne fait pas la différence. A cause de cette crainte, des personnes n'osent pas se manifester alors qu’elles sont les bienvenues ! C’est l'addition de toutes ces personnes-là qui nous permettent de faire ce que l'on peut faire », explique Houria Taheb. Finalement, il n’y a pas d’âge ou de prérequis pour devenir un maillon de la solidarité, seulement de l’envie.

 Donner vraiment de sa personne

Les associations comme le Secours Populaire ne cherchent pas des bénévoles pour « bénévoler ». Chaque personnalité compte et le succès des missions en dépend ! Le plus important est de faire quelque chose qui vous correspond particulièrement pour rendre ces moments de partage encore plus spéciaux. 

Si les 24 et 31 décembre riment avec dîners à rallonges, il n’est pas rare que certains souhaitent célébrer ces deux fêtes en se rendant utiles. Distributions de repas, maraudes, permanence dans les centres d’accueil locaux, le plus important « est de permettre à toutes les personnes que nous recevons d'essayer de fêter dignement les fêtes de fin d'année ».

Pour ceux qui aiment l’animation, performer ou partager leur passion, pourquoi ne pas en faire profiter une vaste audience. Il y a bien évidemment les campagnes de collectes, les différentes opérations liées à la campagne “Père Nöel Vert” ou même vendre des chocolats chauds. Rien de mieux pour créer du lien!

Pour ceux plus réservés, ne vous inquiétez pas il existe aussi de nombreuses missions pour vous. Vous pouvez par exemple accompagner des enfants au cirque ou au cinéma. Il y a aussi des besoins en manutention et back office !

Alors, si vous hésitez encore à prêter main forte cet hiver, vous pouvez contacter la structure la plus proche de votre domicile qui vous orientera vers des missions de proximité en fonction de vos disponibilités et de vos envies.

Autrice : Carla P

Crédit Photo : Vladimir Vladimirov

Partager