Aglaé Bory, photographe, présente sa série :
« Désordres intérieurs »

Publié le 1 juin 2021 à 22h00

aglaé bory désordres intérieurs
aglaé bory désordres intérieurs

Aglaé Bory est animée par le désir de « faire exister », en donnant à voir, fixant les figures humaines à travers le portrait, l’autoportrait et les paysages urbains. Un travail photographique qui oscille entre documentaire et fiction. Rechercher ce qui ne se voit pas, montrer ce qui est caché, fixer ce qui est volatile, tel est le travail d’Aglaé Bory.

En 2018, elle avait signé une série baptisée Intérieurs : des photographies d’intérieurs d’appartements et des intérieurs de soi. Elle avait fait irruption dans des logements inhabités, délaissés, vendus, vidés à moitié. Des intérieurs devenus miroirs de son intériorité, mais aussi de l’histoire des femmes qui l’avaient précédée.

La série Désordres intérieurs réalisée pour leboncoin dans le cadre des 15 ans de la plateforme est le prolongement de sa première œuvre. Aglaé Bory a été la rencontre d’utilisateurs leboncoin, chez eux. Des intérieurs repérés, devinés à travers les annonces postées par ces mêmes utilisateurs qui ont accepté de se prêter au jeu. Aglaé a réalisé des clichés qui les fondent dans leur décor pour mettre en avant le lien qui les (dés)unit aux biens qu’ils vendent. Elle s’est attachée à montrer une diversité de décors, de styles, de goûts qui reflète des univers sociologiques, économiques et géographiques différents, à l’image de tous les utilisateurs de leboncoin. L’espace domestique devient un espace ludique et raconte à la fois quelque chose d’intime et d’universel : le rapport aux objets, leur familiarité, l’expression de goûts et d’héritages culturels.

Désordres intérieurs, par Aglaé Bory

De quoi s’agit-il ? Il s’agit de photographier des utilisateurs du boncoin chez eux, dans leurs intérieurs : salons, chambres à coucher, cuisines, salles à manger.

Comme sur le principe de ma série Intérieurs, il s’agit de les fondre dans leur décor pour mettre en avant le lien qui les (dés)unit aux biens qu’ils vendent.

Il s’agit pour eux (pour nous) de se délester, de faire de la place, de se séparer, de repenser son espace de vie. 

En mettant en avant l’idée du jeu, de la mise en scène de sa vie, l’espace domestique devient un espace ludique qui raconte à la fois quelque chose d’intime et d’universel : le rapport aux objets qui nous entourent, leur familiarité, l’expression de nos goûts et de notre héritage culturel.

Je suis très heureuse de pouvoir réaliser un travail d’auteur pour les 15 ans du boncoin. Mon projet Désordres Intérieurs s’inscrit dans le prolongement de mon travail photographique et me permet d’explorer encore la relation que tout un chacun entretient avec son intérieur. Dès les premières rencontres avec les utilisateurs de leboncoin, j’ai pu apprécier à quel point ce projet serait riche de créativité !

Aglaé Bory

La série Désordres Intérieurs

Intérieur : « qui est au-dedans, dans l’espace compris entre les limites de quelque chose ».

Mars 2020, la France est confinée, assignée à résidence, empêchée dans ses mouvements, tétanisée par une pandémie dont on ne connaît pas encore l’ampleur.

Les Français affrontent alors les contraintes du télétravail et de l’école à la maison, achètent des puzzles, fabriquent du pain au levain, pratiquent le yoga et  redécouvrent leur intérieur…

Cet espace intime, qu’on doit partager par la force des choses, prend une dimension nouvelle, l’horizon est bouché, les murs se rapprochent, l’oxygène manque.

Ce lieu d’enfermement va devenir alors, pour certains, un espace de création et de liberté, l’occasion d’exprimer leurs choix, de refléter leurs âmes, de révéler l’intime, de raconter leurs grandes et petites histoires.

Pour capturer ces moments, nous avons demandé à Aglaé Bory de rentrer chez vous, utilisateurs de leboncoin, pour essayer de dévoiler l’indicible, de transmettre l’instantané : un canapé, une armoire, un fauteuil, un tableau, un bibelot, que révèlent ces objets de notre intimité ? Que disent-ils de nous ? Ont-ils de la mémoire ?

Le regard tendre et poétique d’Aglaé Bory nous plonge ainsi sans jugement dans l’univers quotidien et authentique des français, loin de la décoration formatée et des diktats du « bon goût ». Ces intérieurs tous différents nous ressemblent, nous touchent par leur simplicité. Pas de mise en scène ici, juste la vérité.

Parce que le bon chez soi c’est celui que nous choisissons, transmettons, transformons, améliorons, pour qu’il devienne ce cocon protecteur, un refuge qui nous ressemble et qui nous rassemble.

Éclectiques, fantasques, épurés, ethniques, vintage, colorés, encombrés… vos intérieurs sont tous à l’image de leboncoin aujourd’hui, des espaces de liberté.

Crédit photo
© Aglaé Bory

Partager