Les collectionneurs :
Grégoire et les secrets du métro parisien

Publié le 18 mai 2021 à 22h00

panneau metro parisien
panneau metro parisien

Ainsi va l’adage : “leboncoin est aux collectionneurs d’objets anciens ce que les cartes au trésor sont aux chercheurs d’or”. Bon… d’accord, c’est nous qui l’avons inventé, celui-ci.
En quelques années, leboncoin est devenu le point de repère de tous les passionnés qui remueraient ciel et terre (ou plutôt annonces et onglets) pour trouver leur perle rare, à eux. Collectionneurs de vieilles voitures, de jeux vidéo, de vinyles et même d’accessoires de métro… Philippine Darblay part explorer leurs trésors !

Dans le deuxième épisode de notre série, Philippine part rencontrer Grégoire Thonnat, ésitériophile. Ésitériophilie ? Faire la collection de tous les objets relatifs aux transports, et dans ce cas-ci, au métro.
Grégoire était un enfant passionné de trains et de leur mécanique titanesque. Né à Paris, il a très tôt croisé la route d’une sorte toute particulière de ces grosses machines : le metropolitain. Fasciné par ce lieu hors du temps où se frôlent mille vies, il décide de s’y intéresser petit à petit, en faisant la collection de tous les objets liés de près ou de loin à ces tunnels, qu’il trouve en grande partie sur leboncoin. 
A travers chacun d’eux, Grégoire nous raconte l’histoire du métro parisien, et par extension la grande Histoire de Paris, sous un œil nouveau, des heures les plus sombres de l’occupation, aux anecdotes les plus réjouissantes. Saviez-vous par exemple que l’odeur du métro, aussi discutable soit-elle, vient des patins de freinage en bois de hêtre que l’on fait baigner dans des friteuses géantes avant utilisation ? Ou encore que Louis de Funès doit sa carrière réussie à un métro raté ? Pensez-y la prochaine fois que vous passerez à la station de Villiers !

Crédit photo
© Anastasia Zhenina / Unsplash

Partager