La bonne interview

Francis Kleitz :
« Mon centre-ville a un incroyable commerce »

Publié le 24 mai 2021 à 22h00

Depuis 2018, leboncoin est le partenaire officiel du concours « Mon Centre-Ville a un Incroyable Commerce », en partenariat avec le cabinet Auxilia. L’idée ? Dynamiser l’attractivité et accélérer le développement des activités commerciales en centre-ville.

Le concept ? Pendant 36 heures, le concours organise la rencontre entre futurs commerçants candidats à l’installation, acteurs de la vie locale, commerçants déjà installés et artisans. Les candidats testent leur projet et le confrontent aux réalités du terrain (business plan, marketing, communication, échange et sondage auprès de leurs futurs clients… ). Ce marathon créatif est un accélérateur pour les candidats, qui bénéficient d’accompagnements et de conseils de la part des équipes de coachs,  composées de partenaires locaux. Les lauréats reçoivent ensuite leurs prix sous la forme d’aides logistique et opérationnelle. La première édition, en 2019, s’est déroulée dans 10 villes à travers la France. Plus de 110 porteurs de projet ont été accompagnés par les experts et élus locaux et des milliers d’habitants ont été mobilisés.  Francis Kleitz, maire de la ville alsacienne de Guebwiller (12 000 habitants) revient sur sa participation au concours ainsi que sur les retombées pour ses commerçants. Très engagé pour l’attractivité de la ville dont il est originaire, il nous parle aussi des difficultés que connaissent les villes moyennes en France et engage une réflexion sur les moyens de les revitaliser.

Guebwiller connaît, comme beaucoup de villes moyennes en France, des difficultés d’attractivité. Comment les expliquez-vous ?

Francis Kleitz :

Plusieurs facteurs ont été à l’origine d’une baisse progressive de l’attractivité. D’abord, le fait que la ville ne soit plus desservie par le train. Arrivé en 1869, il était au départ destiné à apporter de la main d’œuvre à l’industrie textile dont Guebwiller était un centre important. La désindustrialisation de la ville a d’ailleurs été vécue comme un véritable traumatisme et a bien sûr également joué un rôle considérable dans cette baisse d’attractivité. Guebwiller a aussi connu d’importants départs de services publics ces vingt dernières années, ainsi que la dégradation de certains logements, entraînant avec eux des départs ainsi que la précarisation d’une partie de la population.

La ville est concernée, avec 221 autres communes, par le plan gouvernemental « Action cœur de ville » visant à « revitaliser les villes moyennes ». Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste ce plan ?

Francis Kleitz :

Le plan « Action cœur de ville » a donné au sujet de l’attractivité des villes moyennes une véritable impulsion au niveau gouvernemental. Il s’agit d’un plan d’investissement public, qui envisage la problématique de l’attractivité par le biais de 5 axes, allant notamment de la réhabilitation de l’habitat en centre-ville, au développement économique et commercial, ou encore à la mise en valeur de l’espace public et du patrimoine. Le programme, aujourd’hui transformé en « opération de revitalisation du territoire » envisage la problématique de l’attractivité de façon plus large à l’échelle de tout un territoire.

« L’ancienne gare, que nous avions mise en vente sur leboncoin, se transformera prochainement en restaurant italien/épicerie fine ! »

Quelles sont, selon vous, les clés pour revitaliser les centres-villes, dans un contexte où le petit commerce de proximité est parfois délaissé au profit des centres commerciaux périphériques ?

Francis Kleitz :

Je pense qu’il faut avoir une approche globale de l’attractivité avant tout, et donc partir du principe que ce n’est pas seulement le commerce qui est créateur de flux mais tout ce qu’il y a autour. Bien sûr, le commerce a également un rôle à jouer et l’enjeu est de le diversifier. Donner de nouvelles fonctions aux bâtiments délaissés fait également partie des défis que doit relever la ville. Par exemple, l’ancienne gare, que nous avions mise en vente sur leboncoin, se transformera prochainement en restaurant italien/épicerie fine ! 

Guebwiller
Guebwiller

Guebwiller a participé à la deuxième édition du programme « Mon Centre-Ville a un Incroyable Commerce » lancé à l’initiative du boncoin. Comment cela s’est-il déroulé ?

Francis Kleitz :

Lorsque nous avons eu connaissance de ce programme, nous avons tout de suite été enthousiastes puisqu’il s’inscrivait pleinement dans le cadre du plan « Action cœur de ville » et coïncidait avec les actions que nous avions ciblées pour redynamiser Guebwiller. Nous n’avons d’ailleurs pas été les seuls puisque très vite nous avons réussi à fédérer 22 partenaires qui nous ont accompagnés tout au long de l’opération, et 12 porteurs de projets et 3 commerçants déjà installés ont manifesté leur volonté de participer au concours.  

Quels sont les commerçants et artisans figurant parmi les lauréats du concours ? Y a-t-il des commerces que le concours a pu permettre de faire naître à Guebwiller ?

Francis Kleitz :

Grâce au concours, une fromagerie et un magasin de bougies artisanales ont ouvert leurs portes à Guebwiller. D’autres commerces sont également sur le point de s’installer mais la difficulté à laquelle nous faisons face aujourd’hui est de leur trouver un local : on se retrouve avec le problème inverse ! La fromagerie, qui a gagné le premier prix du concours, est d’ailleurs devenue un véritable point d’attractivité pour Guebwiller. Située dans une partie de la ville historiquement moins attractive, elle fait l’effet d’une véritable locomotive pour cette zone.

Isabelle et Erik Bartels, gagnants du premier prix
Isabelle et Erik Bartels, gagnants du premier prix

En dehors de l’ouverture des commerces avez-vous constaté d’autres effets positifs du concours pour la ville ?

Francis Kleitz :

Au-delà de l’ouverture des commerces, le programme a permis de créer une véritable dynamique en rapprochant des personnes qui n’avaient pas forcément l’habitude de travailler ensemble. D’abord les partenaires, mais aussi les commerçants qui ont pu saisir à cette occasion l’importance de définir des stratégies communes plutôt que de se considérer comme des concurrents. Même s’ils n’ont pas gagné de prix, certains porteurs de projets ont par ailleurs pu, grâce à l’opération, gagner en confiance et structurer leurs projets. C’est donc un véritable succès qui a également donné beaucoup de visibilité à la ville.

On constate un changement dans la relation des Français à la consommation, à quoi ressembleront le commerce et le centre-ville de demain selon vous ?

Francis Kleitz :

Je pense tout d’abord que le commerce de demain devra évidemment prendre en compte des sujets comme l’écologie ou le numérique notamment. Le programme « Mon centre-ville a un incroyable commerce » nous a d’ailleurs aidé à questionner ces nouvelles aspirations mais aussi, à trouver des moyens de se distinguer des offres traditionnelles. Mais il est également important à mon sens que le commerce se distingue aussi par les aspects qualitatifs qu’il a à offrir. C’est pourquoi le sens du service est un sujet à ne pas négliger. Les gens qui viennent faire leurs courses en centre-ville y viennent aussi pour vivre une expérience, et rencontrer un commerçant en qui ils ont confiance c’est très important. 

logo mon centre ville a un incroyable commerce
logo mon centre ville a un incroyable commerce

Crédit photo :
© Ville de Guebwiller

Partager