Les mentors :
Comment séduire ses clients avec une bonne déco avec Vincent Dewas 

Publié le 8 juin 2021 à 22h58

 Vincent Dewas 
 Vincent Dewas 

En 2017, Vincent Dewas a acheté une ancienne ferme du XIXe dans l’Orne, en vente sur leboncoin. Deux ans et de gros travaux de rénovation plus tard, il ouvre le domaine de Ronsard, un gîte niché au cœur du parc naturel du Perche, à 150 km de Paris. Un lieu qui trouve immédiatement son public, malgré la crise sanitaire : mariages, shootings photo, réceptions privés… le succès est au rendez-vous. Les clés de sa réussite ? La proximité avec Paris, un endroit authentique, un hôte chaleureux et surtout une déco vintage et soignée. Vincent revient pour nous sur les clés de son succès.

Conseil n°1 : Affirmer son identité

« Je séduis mes clients par la déco, et ça marche !», s’enthousiasme Vincent Dewas. Pour meubler le domaine de Ronsard, il a choisi de ne rien acheter de neuf, sauf pour la literie. « Je possède les codes que recherchent les photographes de mode : les fauteuils en rotin, les murs en terracotta, le fer forgé, les plantes vertes… Ceux qui viennent shooter chez moi savent qu’ils n’auront pas de mobilier à louer, et ça fait la différence », ajoute-t-il.

La localisation du domaine de Ronsard, dans le Perche, une région qui devient un lieu de villégiature tendance pour les Parisiens, plus authentique que les stations balnéaires huppées de Normandie, n’enlève, en outre, rien à l’attrait du domaine de Ronsard.

Travailler une déco pour coller parfaitement à l’atmosphère de la région et du lieu vous permettra de créer un vrai cachet.
domaine
domaine

Conseil n°2 : Acheter ce qui se vend

Vincent est passionné de brocante depuis qu’il est petit. Et il sélectionne avec soin les meubles et la vaisselle qu’il met à disposition de ses clients. « J’ai toujours aimé les brocantes, c’est comme une chasse au trésor : on ne sait jamais ce qu’on va trouver. » 

Pour améliorer les résultats de cette chasse au trésor, il passe maintenant par internet : « sur leboncoin, je chine ce que je cherche : je tape le meuble qui me manque, je classe par prix, je prends rendez-vous. C’est simple ». Et c’est aussi économique : « Mon gîte fait 1 000 m2. leboncoin m’a beaucoup facilité la vie pour le meubler à un coût maîtrisé ». Lui s’est imposé une limite de 200 euros de budget par mois pour l’achat de meubles et de décorations, et a ainsi instauré une routine raisonnable pour magnifier son domaine petit à petit.

Ne cherchez pas à reproduire au détail près une déco vue sur tel ou tel magazine. Focalisez-vous sur une ambiance en général et laissez-vous porter par les éléments que vous trouverez.

Conseil n°3 : Acheter loin, revendre à proximité

Parfois, les bons plans sont un peu éloignés. Si ça vaut le coup, Vincent n’hésite pas à se déplacer, parfois loin. « Je peux me laisser séduire par des trucs dont je n’ai pas vraiment besoin, surtout quand leur côte n’est pas celle qu’ils auraient eu à Paris par exemple. Dans le Perche, vous pouvez trouver des meubles ou des objets mal identifiés, comme des assises en fer forgés. Bien nettoyées et mises en valeur, il est possible de les vendre à Paris trois ou quatre fois leur prix d’achat.» Et il ne faut pas hésiter à se déplacer lorsque l’on tombe sur un bon plan : « sur leboncoin, les réponses aux annonces vont assez vite. Alors c’est souvent premier arrivé, premier servi !»

Les bons plans se trouvent souvent en dehors de votre région. Déplacez-vous !
deco domaine
deco domaine

Conseil n°4 : Soigner son image

Pour avoir du succès dans la vente de meubles, l’image est importante. « Je vois souvent sur leboncoin des meubles, mal cotés, vendus avec une photo floue. Alors qu’il suffit de bien mettre en scène les objets qu’on souhaite vendre, avec une belle lumière et une belle composition, pour qu’ils partent plus facilement, plus rapidement… et plus cher », explique Vincent Dewas. Un certain sens de la composition photographique et des réseaux sociaux sont indispensables quand on veut se lancer dans le business de la brocante en ligne : « ceux qui viennent me voir ont déjà passé du temps sur mon compte Instagram, et d’une certaine manière, ils sont déjà convaincus », poursuit le collectionneur, qui a plus de 25 000 followers sur la plateforme de partage de photos.

Si postez des images vendeuses de votre affaire sur internet, les clients qui viennent jusqu’à vous seront déjà convaincus, et déjà pile dans votre coeur de cible.
deco
deco

Conseil n°5 : Ne pas oublier la logistique

Quand on veut se lancer dans le business de la brocante, il faut cibler ce qui va se revendre facilement, mais aussi, on n’y pense moins, ce qui se transporte le plus aisément. Selon Vincent : « ce qui est tendance, ce sont les choses faciles à chiner : les verres anciens, la vaisselle vintage, tout ce qui fait un peu boudoir. Et, surtout, il est beaucoup plus facile de vendre un objet à Paris que votre client pourra emporter dans le métro plutôt qu’un gros meuble difficile à stocker qui sera impossible à transporter sans voiture. Et ce sera toujours plus facile à envoyer par colis, si besoin.»

Ne pas sous-estimer la valeur des petits objets, qui partent souvent vite et bien.
déco cheminée
déco cheminée

Conseil n°6 : Choisir la qualité

Quand on chine sur internet, on est souvent tenté d’acheter un objet un peu abîmé à un prix imbattable, en se disant qu’on va le réparer plus tard. « Mauvais calcul », explique Vincent. « Avant il pouvait m’arriver de me laisser tenter par des meubles un peu cassés, qui nécessitent du bricolage. Mais je me suis aperçu, avec le temps, que je ne m’en occupais jamais ! Aujourd’hui je sélectionne des meubles qui ne nécessitent que du ponçage et de la peinture. Sinon, je perds mon temps.»

Si vous n’êtes pas un grand bricoleur, commencez par retaper des meubles en assez bon état avant de vous lancer dans une totale rénovation.

Conseil n°7 : S’écouter

Quand on lui demande les erreurs à éviter quand on se lance dans l’entrepreneuriat, Vincent s’exclame : « Surtout, n’écoutez personne ! Quand je me suis lancé, tout le monde m’a dit que ça ne marcherait jamais. Mais à partir du moment où vous savez vendre votre projet, que vous êtes prêt à prendre des risques, vous avez de bonnes chances que ça marche !» Aujourd’hui, Vincent fait ce qu’il aime, et ça se voit.

Si vous avez un projet d’entrepreneuriat depuis longtemps, dites-vous que si vous l’aimez, vous le vendrez bien, et la prise de risque sera forcément moindre.
salle de bain déco
salle de bain déco

Découvrez son compte Instagram
@domainederonsard

Crédit photo
© Marine Brehin

Partager