# Lifestyle

Dans la salle de bain aussi, on fait le tri !

Publié le 28 mars 2022 à 00h00

Salle de bain
Salle de bain

Si le tri sélectif s’est depuis longtemps imposé dans nos cuisines, il peine encore à être pleinement adopté dans nos salles de bain. Eh oui, si 85 % des Français recyclent dans leur cuisine de façon systématique, ce nombre tombe à 1 Français sur 3 pour les produits d’hygiène, beauté et soin. La faute à la poubelle unique, qu’on y trouve bien souvent ?

Pourtant, les emballages plastiques et métalliques de nos produits de beauté sont loin de compter pour du beurre : ils représentent pas moins de 75 000 tonnes de déchets par an. Verdict : il est grand temps de remédier au problème !

Dis-moi combien tu as de poubelles, je te dirai comment tu tries

Pour bien trier dans la salle de bain comme dans la cuisine, avoir plusieurs poubelles est essentiel. Le bon réflexe de départ est donc d’installer une deuxième poubelle de tri dans sa salle d’eau. Un doute sur un emballage ? L’application Citéo-Guide du Tri peut vous aider à y voir plus clair. 

  • Go pour le bac de recyclage : TOUS les flacons en plastique sont recyclables. Cela vaut pour les gels douche, shampoings, et tous les autres. On y met également les emballages papier (de sa savonnette ou de sa crème hydratante par exemple), ainsi que les bombes de mousse à raser et les aérosols (eh oui !). Enfin, on pensera bien à trier ses flacons de parfum à part, et à les mettre dans le bac dédié au verre avec les bouteilles de vin et les bocaux. 
  • Ça part à la poubelle d’ordures ménagères : Les pots de crème et les tubes (de dentifrice notamment) ne sont malheureusement pas recyclables.

L’alternative au tri ? Opter pour des produits d’hygiène durables

Si vous souhaitez vraiment faire un geste pour la planète, vous pouvez opter pour des brosses à dents en bambou ou à têtes interchangeables, ou encore remplacer les cotons-tiges par un oriculi. De même pour le coton, qui se remplace facilement par un gant de toilette ou un disque en coton réutilisable. 

Autrice : Emilie F

Crédit photo : Hemant Kanojiya

Partager