# Elections2022

Chloé Ridel : « Il faut arrêter avec le réflexe du neuf »

Publié le 14 avril 2022 à 22h00

Portrait de Chloé Ridel
Portrait de Chloé Ridel

Chloé Ridel est la directrice adjointe de l’Institut Rousseau, avec lequel leboncoin s’est associé pour formuler 12 propositions en faveur de l’économie circulaire pour l’élection présidentielle.

Aujourd’hui, à quelles occasions sommes-nous confrontés à l’économie circulaire ?

C.R. :

Nous y sommes confrontés tous les jours : quand on trie ses déchets, quand on jette ses verres, on participe au recyclage, qui est une dimension essentielle de l’économie circulaire. 

L’économie circulaire sert à limiter l’exploitation de ressources nouvelles. À partir du moment où on produit quelque chose, si on peut recycler tout ou partie de cet objet, c’est de l’économie circulaire ! C’est aussi le cas quand on achète des produits d’occasion, en brocante ou sur leboncoin, par exemple.

En quoi est-ce une bonne nouvelle pour notre porte-monnaie ?

C.R. :

C’est une bonne nouvelle parce que, généralement, quand on consomme des produits d’occasion ou recyclés, ils sont moins chers que des produits neufs. Malheureusement,  aujourd’hui, il y a encore des produits neufs qui restent moins chers que ceux issus du recyclage, et ce n’est pas normal. Pour inciter à aller vers des produits issus du recyclage ou d’occasion, il faut qu’une part passe par la fiscalité. Avec leboncoin, nous proposons une TVA à 5,5 % ou 2,1 % pour tous les objets réparés ou reconditionnés, jusqu’au mobilier et l’électroménager !

Nous proposons également des chèques économie-circulaire de 100 € par an, qui seraient distribués par les entreprises et qui permettraient d’acheter exclusivement des produits d'occasion ou recyclés.

Comment mettre un peu plus d’économie circulaire dans sa vie ?

C.R. :

En préférant le verre au plastique, par exemple ! Plutôt que d’acheter des sachets de pâtes, achetez un récipient en verre et vos féculents en vrac comme cela est proposé dans de plus en plus d’épiceries et de supermarchés. Vous pouvez en faire de même pour les produits ménagers.

Il faut arrêter avec le réflexe du neuf. Quand on a besoin d’un nouveau téléphone, par exemple, mieux vaut prendre l’habitude d’aller sur des sites comme leboncoin, qui donnent accès à des produits recyclés de très bon état. En plus, ça vous reviendra moins cher !

Le marché de l’économie circulaire est un marché qui croît, mais pour qu’il prenne de la place dans nos vies, il faut agir sur le signal prix

La société de demain sera-t-elle celle du tout circulaire ?

C.R. :

Le marché de l’économie circulaire est un marché qui croît, mais pour qu’il prenne de la place dans nos vies, il faut agir sur le signal prix, grâce à la fiscalité ou encore aux chèques-cadeaux, pour faire en sorte que ce soit moins cher de consommer ce type de produits. 

Mais le signal prix ne suffit pas, il faut aussi agir sur l’imaginaire des produits d’occasion. Il y a une sorte de réflexe du neuf, alors qu’il y a des téléphones ou des téléviseurs tout aussi fonctionnels lorsqu’ils sont reconditionnés ! 

C’est pour ça que nous proposons aussi de booster la publicité, outil pour imposer de nouveaux récits, en demandant la disposition aux mairies et régies d’espaces publicitaires, d’offrir des emplacements à titre gracieux pour les ressourceries et recycleries afin de montrer que ces produits sont tout aussi performants et vertueux.

Autrice : Sarah Quimet

Partager