# Elections2022

Comment agir concrètement pour un numérique plus inclusif ?

Publié le 29 mars 2022 à 22h00

Homme senior apprenant à se servir d'un ordinateur, aidé par une jeune fille
Homme senior apprenant à se servir d'un ordinateur, aidé par une jeune fille

Dans la France de 2022, la fracture numérique continue de diviser la population, avec les personnes bien formées au numérique d’un côté et celles qui peinent à maîtriser les outils informatiques de l’autre. Faire une recherche Internet, envoyer un mail, utiliser les réseaux sociaux… L’illectronisme toucherait pas moins de 17 % de la population, laissant certaines franges sur le carreau. Comment les accompagner vers la réussite numérique ? Tour d’horizon des solutions existantes.

Offrir à tous un numérique inclusif et sûr

La crise sanitaire récente a rendu l’enjeu de la maîtrise numérique encore plus important. Dans un contexte d’isolement généralisé, les outils numériques ont permis à beaucoup de personnes de rester en lien, de se donner des nouvelles et d’en recevoir. Avoir un ordinateur, savoir comment s’en servir, et accéder aux outils de communication offerts par internet a pu faire la différence dans l’expérience vécue de nombre d’individus confinés. C’est pourquoi il est aujourd’hui essentiel de permettre au plus grand nombre de profiter des opportunités d’ouverture offertes par le numérique.

Pour cela, il est primordial d’offrir des formations adaptées. Parce qu’internet est un outil d’inclusion, d’information, et de socialisation au potentiel énorme, l’enjeu de la réduction de la démocratisation du numérique s’étend bien au-delà du simple usage des outils informatiques. Envoyer un mail, faire ses démarches en ligne, appeler ses amis et sa famille en visio… c’est aussi ça le charme et l’utilité du numérique.

État et territoires : main dans la main pour ouvrir le numérique à tous

Afin d’ouvrir les portes du savoir numérique au plus grand nombre, plusieurs mesures se sont révélées efficaces ces dernières années. La formation et l’accompagnement font évidemment partie des dispositions phares. Ainsi, la Stratégie numérique vise notamment à rendre l’espace numérique plus sûr pour tous.  Une bonne communication autour des réflexes que doivent avoir les numériquonautes est également essentielle pour permettre à tous d’accéder à l’informatique en toute sécurité. Pour cela, une fiche récapitulative des 10 principes simples de cybersécurité a été diffusée.

Les territoires, également, sont mobilisés dans la transmission des savoirs numériques. On trouve par exemple différents hubs territoriaux qui travaillent en tant que médiateurs numériques. Ils permettent d’accompagner et de renvoyer les personnes vers les acteurs locaux qui pourront les aider dans le développement de compétences devenues essentielles. En tout, ils rassemblent 5 000 lieux sur tout le territoire et ont accueilli 87 000 personnes depuis leur création en février 2019.

Les associations, maillons forts de la transmission du savoir

Lorsqu’on évoque la formation au numérique, les avis convergent vers un désir d’apprentissage dans un lieu dédié pour 33 % des Français. En ce sens, les ateliers de formation au numérique organisés par le tissu associatif répondent à ce besoin. Emmaüs Connect, par exemple, travaille depuis 2013 avec des bénévoles pour permettre à tous d’accéder au savoir numérique. D’autres programmes associatifs se font également remarquer pour leur efficacité, comme ceux de Konexio, Unis-Cité, ou Les Astroliens

Pour lutter contre le cyberharcèlement des jeunes, un numéro vert national a également été créé : le 3018. Géré par l’association E-Enfance, il permet aux victimes de bénéficier d’une écoute bienveillante, de conseils et d’un soutien légal. D’autres associations espèrent quant à elles inclure davantage les jeunes des quartiers : c’est le cas de l’association Avec Nous, qui propose une Grande École du Numérique dans les quartiers prioritaires.

Autrice : Emilie F

Crédit photo : Andrea Piacquadio

Partager