# Elections2022

Comment trouver un emploi qui a de l'impact ?

Publié le 23 avril 2022 à 22h00

Femme travaillant sur de la menuiserie
Femme travaillant sur de la menuiserie

Exit les métiers vides de sens, uniquement motivés par la quête du profit et l’évolution hiérarchique ! Désormais, les employés cherchent une vie professionnelle épanouissante et plus respectueuse du monde dans lequel ils vivent.

C’est une des conséquences du confinement et de la crise du Covid. Derrière leurs écrans, enchaînés à Zoom plusieurs heures par jour, de nombreux salariés en sont venus à la même conclusion : à quoi sert vraiment mon job ? Dans un monde où l’économie est à l’arrêt, quel est le rôle et l’impact de mon emploi sur la planète ?

Un questionnement qui intervient alors que l’entreprise est elle aussi appelée à évoluer, notamment pour répondre aux différents engagements de la France en matière environnementale. Résultat : de nouveaux postes apparaissent et les candidats affluent ! Alors, si changer de vie professionnelle peut faire peur, voici un petit guide de la marche à suivre avant de se lancer dans le grand bain.

Définir son projet

Avoir de l’impact n’a pas le même sens pour tous. Pour certains, c’est la mission même de l’entreprise qui prime, pour d'autres que le produit ou la solution qu’elle apporte réponde à un problème concret. Lutte contre le réchauffement climatique, contre la pollution plastique, décarbonisation de l’économie, réinsertion des publics en difficulté, promotion de modes de vie plus durables… Les entreprises à mission sont nombreuses et présentes dans tous les secteurs, de la mode aux cosmétiques en passant par l’industrie, l’agriculture, la gastronomie ou encore la finance.

Pour d’autres employés, c’est la fonction au sein de l’entreprise qui importe. Peu importe le secteur, c’est leur rôle (Chief Impact Officer, responsable RSE) et la manière dont ils vont participer au changement qui les motive. Enfin, certains employés préfèreront se tourner vers une structure qui correspond à leurs valeurs en matière de management, sur l’égalité homme-femme ou le développement durable, par exemple.

À vous de faire le point : quelles sont les causes qui vous tiennent à cœur ? Qu’aimeriez-vous changer aujourd’hui dans votre métier qui manque de sens ? Quelle vision souhaitez-vous défendre ? Avez-vous envie de travailler pour le secteur public, privé, au sein d’une start-up ou d’une association ?

Les métiers d’impact qui recrutent

Pour répondre à ce besoin des employés et à la volonté des entreprises d’emprunter un virage plus responsable, de nouveaux métiers ont vu le jour ces dernières années. En matière d’impact, certaines fonctions sont d’ailleurs plus recherchées que d’autres. Selon un cabinet de recrutement spécialisé dans le développement durable et l’impact, les 5 métiers qui recruteront le plus en 2022 sont les suivants :

  • Le manager décarbonation, dont le rôle est de repenser l’offre de services ou de produits d’une entreprise dans le but d’alléger le plus possible l’empreinte carbone de son activité. Son ambition : permettre d’atteindre l’objectif de neutralité carbone de la France à l’horizon 2050. 
  • Le/La chargé·e de reporting performance extra-financière, qui va aider l’entreprise à valoriser sa performance en matière d'impact environnemental et social, de gestion de la chaîne d'approvisionnement, de diversité et des autres domaines du développement durable.
  • Le manager numérique responsable, qui doit déterminer l’impact de la pollution numérique de l’entreprise et proposer des solutions plus vertueuses. C’est un nouveau poste stratégique très recherché.
  • Le chef de projet biodiversité, dont la mission est de mettre en œuvre et de coordonner la politique de l’entreprise en matière de changement climatique et de biodiversité.
  • Analyste data ESG. Derrière cette appellation mystérieuse, se cache un poste qui recueille et analyse les données de l’entreprise pour améliorer l'impact et la durabilité. Comme son collègue chargé du reporting, l'analyste doit être à l'aise avec la réglementation ESG (Écologie – Sociale – Gouvernance), la modélisation financière et la gestion de données.

Aucune de ces fonctions ne vous parle ? Pas de panique : l’important reste encore de développer une solide culture générale RSE et développement durable, et de comprendre le fonctionnement économique d’une entreprise. Votre motivation saura faire le reste !

Autrice : Sarah Quimet

Crédit photo : Los Muertos Crew

Partager