# Elections2022

Économie circulaire : ces start-ups à suivre en 2022

Publié le 13 mars 2022 à 23h00

Une femme faisant la roue sur la plage près de l'eau.
Une femme faisant la roue sur la plage près de l'eau.

Recyclage, récupération, valorisation des émissions… De plus en plus de start-ups choisissent de se tourner vers l’économie circulaire, et leur impact pourrait bien changer la donne.

Elles se démarquent par leur ingéniosité et leur effet positif sur nos modes de vie. Les start-ups de l’économie circulaire, basées sur la protection et la valorisation des ressources de la planète, nous invitent à concevoir un monde de demain plus vertueux. Voici notre sélection de celles à suivre en 2022 pour une bonne dose d’innovation et de changement !

Petite Marelle : louer des jouets pour éviter l’accumulation

Avec Petite Marelle, fini les montagnes de jouets qui s’entassent dans les chambres des enfants, parfois encore à peine utilisés ! La start-up propose des box mensuelles de cinq jouets, à composer soi-même, pour les enfants de 0 à 8 ans. À l’intérieur : des jeux d’éveil, de société ou de construction, de préférence en bois, en plastique recyclé ou en caoutchouc naturel. Une bonne manière de stimuler l’enfant en suivant sa courbe d’éveil, sans le lasser et sans surconsommer. Chaque mois, les parents ont la possibilité de garder les cinq jouets un mois de plus ou d’en renvoyer certains pour en recevoir d’autres !

Murfy : réparer son électroménager sans se ruiner

Moins de la moitié des appareils électroménagers qui tombent en panne chaque année sont réparés, selon l’Ademe. Faute de temps, de compétences techniques ou parce que les particuliers préfèrent se tourner vers le neuf... Un gaspillage qui a un coût écologique important, alors que beaucoup pourraient encore être fonctionnels. Afin de répondre à ces problématiques, la start-up Murfy propose à tous de faire facilement réparer leurs appareils, et sans surcoût ! La start-up offre trois services : des tutos gratuits pour réparer soi-même ses appareils électroménagers ; la réparation par un technicien salarié, au prix fixe de 75 € (hors prix des pièces détachées) ; et une plateforme de e-commerce pour des appareils reconditionnés dans sa douzaine d'ateliers un peu partout en France. Idéal pour éviter de se séparer de ses appareils électroménagers au premier pépin !

Dioxycle : valoriser les émissions carbone

C’est sans doute l’un des plus grands enjeux des années à venir : comment faire pour que les émissions carbone ne polluent plus la planète ? Fondée par le duo composé de la chercheuse Sarah Lamaison et du chercheur David Wakerley il y a un an, la start-up Dioxycle a développé une technologie pour transformer par électrolyse les émissions de carbone en un produit exploitable. Une innovation qui permettrait de créer un cycle carbone durable où le CO2 pourrait être recyclé à l’infini. Le projet, prometteur, vient tout juste de décrocher une bourse de deux ans de la prestigieuse Fondation Bill Gates.

Circouleur : le recyclage multicolore

Et si vous donniez un coup de frais à votre maison avec de la peinture recyclée ? Oui, vous avez bien lu ! C’est possible grâce à Circouleur, qui a mis au point un procédé permettant de produire toute une gamme de peintures recyclées à partir de produits récupérés en déchetterie. Ses produits sont accessibles aux professionnels, mais aussi au grand public.

Teebike : pour électrifier n’importe quel vélo

La start-up niçoise a développé une roue avant motorisée pour transformer un vélo en bolide électrique. Le changement ne prend que quelques minutes et la roue se connecte en Bluetooth. L’utilisateur n’a plus qu’à piloter la résistance à l’aide de son application ! Le procédé est simple et rapide : avec cette innovation, Teebike espère prolonger la durée de vie des vélos, et donner une seconde vie aux bicyclettes qui traînent dans les garages des Français.

Autrice : Sarah Quimet

Crédit photo : Nik Shuliahin

Partager