# Elections2022

Industrie du recyclage : ça bouge en France !

Publié le 4 avril 2022 à 22h00

Cinq personnes ramassant des déchets avec des grandes poubelles
Cinq personnes ramassant des déchets avec des grandes poubelles

Deux grands sites de traitement chimique du plastique devraient voir le jour en France d’ici 2025. Une bonne nouvelle pour l’économie circulaire et l’engagement de la France envers la réduction des déchets.

Ils ont choisi la France pour implanter leurs sites. Deux poids lourds du recyclage, l’Américain Eastman et le Canadien Loop, ont annoncé la construction de deux usines de recyclage chimique sur le territoire pour 2025. À la clé, 530 emplois et plus d’un milliard d’euros d'investissement.

Une annonce qui intervient dans le cadre du programme « Choose France », qui vise à développer l’attractivité de la France à l’international.

La plus grande usine de recyclage au monde

L’usine d’Eastman devrait être la plus grande du monde, selon son PDG, Mark Costa. Le choix de son site n’a pas encore été annoncé, mais le projet devrait employer 350 personnes et a pour ambition de recycler 160 000 tonnes par an, en se concentrant sur des plastiques difficiles à recycler, y compris des déchets textiles. Concrètement, cela représente près de 10 % des 2 millions de tonnes de déchets plastiques produits en France chaque année ! Et dont la plupart sont incinérés ou enfouis…

L’usine va principalement viser les PET blancs opaques des bouteilles de lait et autres déchets plastiques – comme les barquettes alimentaires – qui ne sont pas correctement recyclés aujourd'hui. Le PET (polytéréphtalate d'éthylène) est d’ailleurs l'un des plastiques les plus utilisés dans le monde, notamment pour la fabrication de bouteilles et de fibres polyester.

Afin d’aider sa création, l’État devrait financer un peu plus de 10 % du projet.

Recyclage par solvant

Les deux usines vont procéder par recyclage chimique, dit « moléculaire », car il casse les molécules du plastique, le débarrassant des colorants et additifs qui perturbent le recyclage classique. Un procédé coûteux et novateur qui, à l’inverse du recyclage mécanique principalement utilisé en France, permet de recycler la quasi-totalité du produit. 

Le site de Loop, partenaire de Suez, utilisera sept technologies différentes, dont plusieurs innovations. La demande des industriels français, tirée par les nouvelles réglementations, est forte : les marques partenaires qui ont testé et validé son procédé l'attendent pour respecter leurs engagements de recyclage.

Objectif 100 % de plastique recyclé en 2025

La loi Anti-gaspillage pour une économie circulaire votée en février 2020 stipule la fin des emballages uniques d'ici 2040. Pour atteindre cet objectif, la France s’est fixée 100 % de recyclage des emballages en plastique à usage unique d'ici 2025. Cela concerne tous les produits et tous les types d'emballages plastiques, ménagers, industriels ou commerciaux. Les tubes de dentifrice, bidons de lessive, barquettes de fruits et l'ensemble des emballages en plastique représentant à eux seuls 2,2 millions de tonnes chaque année !

Les emballages plastiques à usage unique mis sur le marché devront être recyclables, d'où l'importance de pouvoir en produire en grande quantité et au niveau local. Avec ces projets, les pouvoirs publics espèrent aussi réduire les exportations françaises de déchets plastiques, qui s'élevaient à 750 000 tonnes en 2020 (cf. Ademe).

Autrice : Sarah Quimet

Crédit photo : Anna Shvets

Partager