# Elections2022

Nos propositions en faveur de l'économie circulaire et du pouvoir d'achat

Publié le 9 mars 2022 à 23h00

leboncoin et l'Institut Rousseau font leurs propositions pour développer l'économie circulaire en France et renforcer le pouvoir d'achat des Français.

La pandémie dont nous sortons à mis à nu un certain nombre de fragilités économiques, logistiques et climatiques de notre modèle économique. On le sait, le changement climatique pourrait provoquer à son tour des crises et des tensions plus grandes encore si les objectifs de l'accord de Paris ne sont pas atteints. Ce contexte a fait évoluer les préoccupations des Françaises et des Français et mis en évidence le besoin de renforcer l'autonomie stratégique française et européenne, tout en réduisant nos émissions de gaz à effet de serre du même mouvement. Le développement de l'économie circulaire apparaît ainsi comme un moyen de relever ces deux défis.

Les outils économiques au service de la transition et du pouvoir d'achat

Proposition 1

Mettre en place une baisse de la TVA au taux de 5,5% ou, si le droit européen le permet, au taux super-réduit de 2,1% sur les objets réparés et reconditionnés. Cette mesure fournirait un avantage concurrentiel et des incitations économiques décisives en faveur des produits reconditionnés.

Proposition 2

Mettre en place un crédit d'impôt économie circulaire couvrant 3 secteurs clés, précisément : l'écoconception, l'occasion et la réparation. Ce dispositif fiscal proposerait un abattement à l'impôt sur le revenu égal à 15% de la valeur des acquisitions.

Proposition 3

Mettre en place un "chèque économie circulaire" de 100 € par an, distribué par les entreprises, sur le modèle des chèques vacances ou des chèques cadeaux, qui permettra d'acheter des produits issus de l'économie circulaire. Ce chèque économie circulaire sera financé par les employeurs qui seront éligibles en fonction à des exonérations fiscales et de cotisations sociales. Il sera distribué via les comités d'entreprises et les directions des ressources humaines.

Proposition 4

Imposer la mise à disposition par les régies, à titre gracieux, d'un certain nombre d'espaces publicitaires pour les acteurs de l'économie circulaire comme les ressourceries et recycleries.

Proposition 5

Mettre en place une aide à l'embauche de 6000 € pour les ressourceries.

Proposition 6

Mettre en place un fonds d'investissement dans le recyclage et les recycleries.

Proposition 7

Apporter un soutien public particulier aux start-ups de l'économie circulaire, via un fonds spécifique et un appui de l'Ademe, par exemple pour faciliter l'accès aux gisements de déchets et les relations avec les acteurs territoriaux.

Proposition 8

Concevoir et appliquer une stratégie de relocalisation des filières industrielles de valorisation des déchets.

Les outils éducatifs

Proposition 9

Développer en amont du recyclage, une véritable politique de sensibilisation et de communication à la prévention à destination de la population. Prendre l'exemple d'un message "recycler, réemployer" qui serait obligatoire sur toute publicité d'un produit de consommation.

Proposition 10

Intégrer dans les programmes éducatifs des contenus de sensibilisation à l'économie circulaire, au recyclage des déchets et au réemploi.

Proposition 11

Développer une filière des métiers de la réparation dans l'enseignement supérieur.

Les outils législatifs

Proposition 12

Associer les ONG environnementales, les entreprises, les collectivités et les associations de consommateurs à l'élaboration des politiques publiques en matière d'économie circulaire.

Pour en savoir plus, l'intégralité de notre réflexion avec l'Institut Rousseau est à découvrir ici.

Partager